Logo JM

Présentation
Lieux de concert
Agenda Archives Artistes Contact-liens


 

Artistes

 

Duo Arpane


Jeanne Gollut, flûte de pan
Julie Sicre, harpe

Duo Arpane, 11 mars 2012


En concert à Martigny le dimanche 11 mars 2012
à 17 heures, Fondation Louis Moret

 

Jeanne Gollut

Née en 1982 à Lausanne, Jeanne Gollut découvre la flûte de Pan auprès d’Alexandre Cellier. Poursuivant ses études instrumentales à la Haute Ecole de Musique de Lausanne et à la Société Suisse de Pédagogie Musicale, elle bénéficie de l’enseignement riche et varié de Michel Tirabosco, qui lui transmet son expérience et ses qualités musicales, et avec lequel elle obtient en 2007 un Diplôme d’enseignement et en 2009 un Diplôme de virtuosité.

Actuellement, Jeanne Gollut poursuit une carrière de concertiste et se produit régulièrement dans diverses formations de musique de chambre. Si elle se produit principalement en duo avec la harpiste Julie Sicre (duo Arpane) dans un répertoire classique, elle collabore aussi avec de nombreux autres musiciens, notamment: le TangoraTrio (flûte de Pan, guitare, piano) dans un registre jazz et populaire; le trio Tres Vientos (flûte de Pan, accordéon et orgue) dont le répertoire est composé de tangos arrangés pour cette formation originale; elle se produit régulièrement en concert avec des organistes dans un répertoire baroque, romantique et contemporain. D’autre part, elle a joué en tant que soliste avec différents orchestres suisses, interprétant, entre autres, le Concerto pour flûte et harpe de W. A. Mozart, la Ballade et Danse de György Ligeti, et le Concerto pour deux flûtes en mi mineur de G. Ph.Telemann.

Déterminée à valoriser l’image de son instrument souvent négligé dans le monde musical, Jeanne Gollut œuvre pour faire connaître la flûte de Pan auprès des compositeurs: Michel Hostettler lui a dédié la Ballade pour flûte de Pan et harpe, créée en 2006. Elle a collaboré avec le Quatuor Sine Nomine lors de la création mondiale de Instants, oeuvre pour flûte de Pan et quatuor à cordes du compositeur suisse Dominique Gesseney-Rappo; enfin, Wind-Wood, pièce pour flûte de Pan et marimba écrite par le percussionniste Stéphane Borel, a été créée en 2009. Jeanne Gollut partage son temps entre sa carrière de concertiste et l’enseignement de son instrument, notamment au Conservatoire de musique de Vevey ainsi qu’au Centre Musical du District d’Oron.

 

Julie Sicre

Originaire de Haute Savoie, Julie Sicre est née en 1980 d’une famille de peintres et de musiciens; elle débute  l’apprentissage de la harpe à l’âge de 8 ans, à Paris, soutenue par un cursus scolaire privilégié à mi-temps lui permettant de parfaire sa formation musicale, théâtrale et sportive. Entrée en 1996 à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, elle obtient son diplôme d’enseignement en 2001, son diplôme de musique de chambre en 2003 et, enfin, son diplôme de concert en 2004 dans la classe de Chantal Mathieu.

De plus en plus sollicitée pour ses qualités pédagogiques, Julie Sicre enseigne la harpe à l’école de musique de Pully et de Cossonay. Chaque année elle organise un stage permettant aux enfants de développer à travers la harpe leur personnalité et leur créativité. Passionnée par cet aspect de son métier, elle est membre du Sinfonietta de Lausanne et du Nouvel Orchestre de Genève. Elle est aussi régulièrement invitée par des formations telles que le Sinfonietta de Bern, l’Orchestre de Neuchâtel, l’Orchestre de Bienne et est remplaçante à l’Orchestre Symphonique de Berne.

Elle se produit aussi bien en soliste qu’en musique de chambre en France (Festival Arpège en Alpage, les Musicales du Mont-Blanc, Festival de musique de chambre du Larzac, festival Musique et Patrimoine) et à l’étranger: notamment à Yokohama (Japon), dans un répertoire de musique française. Elle affectionne tout particulièrement le répertoire pour chœur et harpe solo ( B. Britten, G. Holtz, J. Brahms), et participe chaque année à de nombreux concerts dans cette formation, notamment avec l’Ensemble vocal féminin Callirhoé (tournée à Berlin), les Vocalistes Romands et la Schola de Sion. En 2006, elle devient membre de la compagnie Contacorde; elle a créé avec la conteuse Claire Heuwekemeijer en 2006 Melissa la menteuse et en 2010 Paroles d’oiseau. Intéressée par toute forme d’art, Julie Sicre participe en outre à des créations liant la musique, le théâtre et la danse, ainsi qu’à des spectacles chorégraphiques avec le monde équestre et l’art du cirque.

 

Le duo

Issu d’une amitié entre Jeanne Gollut et Julie Sicre, le duo Arpane a vu le jour en 2005. Les deux artistes ont déjà conquis un vaste public et sont souvent sollicitées en Suisse et à l’étranger par des associations de concerts ou des festivals, entre autres: la Schubertiade d’Espace 2, les Concerts de la Vuy, les Concerts du Musée historique de Lausanne, les Jeunesses Musicales de Delémont, l’association Musique et Patrimoine (France), ainsi que les Concerts des jeunes professionnels de la SSPM lors desquels elles ont interprété le double concerto de Mozart pour flûte et harpe.

La sonorité envoûtante de la flûte de Pan se marie parfaitement aux couleurs majestueuses de la harpe, ce qui a donné envie aux deux musiciennes de partir ensemble à la découverte d’un répertoire varié mettant en valeur leurs instruments. Elles inscrivent à leur programme des œuvres classiques (Mozart, Donizetti, Wilm), de la musique française du début du XXe siècle (Ravel, Ibert, Debussy), des danses de Bartók et des mélodies du folklore roumain; elles adaptent des tangos de Piazzolla, des danses de Barcos, et n’hésitent pas à interpréter des compositions plus insolites: Narthex, de Bernard Andrès, en est la meilleure démonstration: une harpe audacieuse et percussive, surprenante dans ses multiples effets, une flûte de Pan souple et expressive évoquant à merveille les ambiances mystérieuses de l’Orient...

 

Ecoutez des extraits du concert:

Maurice Ravel (1875-1937): Pièce en forme de Habanera

> Haute définition (160 kbps, stéréo) <
> Basse définition (56 kbps, mono) <

 

Astor Piazzolla (1921-1992): Oblivión

> Haute définition (160 kbps, stéréo) <
> Basse définition (56 kbps, mono) <

 


 

Le programme complet du concert

J. Ibert (1890-1962): Entr’acte

M. Ravel (1875-1937): Pièce en forme de Habanera

C. Saint-Saëns (1835-1921): Fantaisie pour violon et harpe, op. 125

M. Tournier (1879-1951): Lolita la danseuse

M. Hostettler (1940): Divertimento

B. Andrès (1941): Narthex

Joueur de luth, Fuite en Egypte, Danse de l’avarice, Danse des démons, Mort de l’avarice, Sommeil des mages, Joueur de cithare, Caïn et Abel, Danse des damnés, Fuite des démons.

M. Tirabosco: Pièce en tango

A. Piazzolla (1921-1992): Oblivion -- Los Pajaros Perdidos

 

 


 Page mise à jour le 27 octobre 2012